Le Collectif Inter-Urgences a décidé de rejoindre une intersyndicale élargie à l’ensemble des Collectifs acteurs de santé.

Devant les propositions du « Plan de Refondation des Urgences » de Mme BUZYN qui ne répondent en rien, ni aux besoins des soignants des Urgences, ni aux besoins de la population et devant l’échéance qui s’annonce avec la présentation du Plan de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS), impliquant des économies drastiques pour les hôpitaux, les EHPAD et les assurés sociaux, nous avons voulu par cette participation donner les moyens à une action plus large de contestation. Ce plan de financement si il est voté en l’état, ce sera 4,2 milliards d’économie sur la santé en 2020, que nous hospitaliers, usagers, assurés sociaux, nous devrons supporter avec tout ce que cela implique en termes de soins et de prise en charge.

Ce choix de participer à une intersyndicale rejoint la Motion que nous avons votée lors de notre Assemblée Générale Nationale à Saint-Denis le 10 septembre dernier, avec la volonté d’augmenter le rapport de force face à un Gouvernement sourd au dialogue social et aux revendications portées par le Collectif Inter-Urgences, avec les syndicats qui soutiennent sa démarche. Nous appelons l’ensemble des services de santé à se mettre en grève massivement sur tout le territoire. Ne nous laissons pas confisquer notre droit à la santé et à des conditions de travail adaptées aux besoins de nos services. Nous continuerons de revendiquer sur l’aspect structurel, capacitaire et de l’attractivité de nos métiers soignants. Avec l’embauche de personnel en rapport aux besoins réels, l’ouverture ou le maintien de lits partout où cela est nécessaire. Une revalorisation salariale pour l’ensemble des hospitaliers à hauteur de 300 € net mensuel.

Nous comptons sur chacun-e d’entre vous pour expliquer, mobiliser, agir ! Nous en avons tous-tes la responsabilité.