Dans son histoire, le peuple français a toujours fait face à l’agresseur, à l’oppression, avec fierté et détermination.

L’appel à la résistance du général de Gaulle en est l’exemple le plus criant et a marqué l’histoire de toute une nation.

A notre tour, le personnel hospitaliers et tous les acteurs du système de santé français appellent à la résistance face à l’agresseur qui n’est autre que le gouvernement. Ce même gouvernement qui a mis en place il y a plus d’une quinzaine d’années, une politique d’austérité qui étouffe l’hôpital et asphyxie la santé publique.

Années après années, le budget alloué à la santé s’est vu considérablement diminué, provoquant tour à tour des dizaines de milliers de fermeture de lits d’hospitalisation, des fermetures de services, des départs en retraites non remplacés provoquant des sous effectifs de personnel et entrainant un épuisement chronique. Du matériel vieillissant et détérioré non remplacé.
Tout ceci au détriment d’une qualité de prise en soin qui se dégrade et dont le patient en est la principale victime.

Cela fait maintenant 19 mois qu’un mouvement contestataire à débuté à l’hôpital, pour dénoncer toutes les difficultés et les aberrations que connaît notre système de santé.

C’est l’hôpital et la santé de demain qui sont en jeu et nous devons tous être acteurs de son devenir.

Il est temps que tout cela cesse, que le gouvernement prenne enfin ses responsabilité. L’hôpital s’écroule sous nos yeux et il faut lui porter assistance.
Nous sommes arrivé à un stade où l’hôpital est peut être plus malade que ses propres patients.
Il est temps de réagir !

Enfin pour résumer, il faut un investissement massif et pérenne sur le système de santé, cohérent avec les besoins.

Le collectif inter urgences ne baissera jamais les bras !!!