Une médaille, un défilé, une tape dans le dos, Un susucre pour les plus dociles…

par | Mai 15, 2020 | Témoignages

L’indécence, Jusqu’où ? Jusqu’à quand ?

Monsieur le Président de la République, Mesdames Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs les députés de la majorité,

Ce mercredi 13 mai, en conseil des ministres, vous avez décidé d’être reconnaissants envers le personnel soignant en nous invitant à un défilé militaire et en nous décorant d’une médaille, 2 même, pour les plus méritants…

Pourtant nous ne sommes pas des militaires et nous ne sommes pas allés au champ de bataille. Nous avons fait face à une épidémie avec le peu de moyens que vous nous avez octroyés. En effet, partout en France, les soignants ont su réaménager des services entiers, réorganiser les filières en un temps record et surtout s’équiper avec les moyens du bord. Nous avons pu compter sur la solidarité et la générosité de milliers de français qui se sont démenés pour nous offrir des tenues, fabriquer des visières et nous offrir de bons repas. Beaucoup de ces particuliers et professionnels qui nous ont offert des masques, et alors qu’eux-mêmes étaient confinés et n’en avaient pas l’utilité, doivent aujourd’hui se rééquiper à leurs frais pour reprendre leur activité. Des professionnels du tourisme nous offrent des vacances un peu partout en France. De grandes entreprises nous offrent des bons d’essence, des billets d’avion….

Mais comme ci cela ne suffisait pas, vous osez demander aux français d’être généreux à nouveau en nous offrant des jours de congés !

Jours de congés que nous ne pourrons pas prendre puisqu’il nous est déjà difficile en temps normal de profiter de nos jours de vacances dans leur entièreté, ou en tout cas pas sur les périodes demandées du fait du manque de personnel. Vous proposez qu’on puisse les échanger contre des chèques vacances, à dépenser pour nos prochains jours chômés. Donc c’est encore à la population de faire l’effort de nous remercier. Les Français, après avoir fait de nombreux dons pour aider l’hôpital, après s’être démenés pour aider les soignants, après avoir été d’une solidarité exemplaire, qui doivent s’acheter leurs propres masques (à des prix exorbitants pour nombre de familles qui devront choisir entre manger et se protéger), malgré les millions d’euros récoltés avec les PV que vous avez dressés durant la période de confinement (et que vous continuez à dresser) , ces Français devraient encore faire un cadeau de jour de congé et risquer des défauts de prise en charge hospitalière faute de moyens et de personnels dont vous êtes responsables. Ce manque dont vous ne prenez toujours pas la mesure et pour lequel vous ne prenez aucune mesure de rectification.

Une nouvelle fois vous vous détournez de vos promesses de restructuration massive de l’hôpital et de revalorisation salariale pourtant évoquées à plusieurs reprises durant cette période.

Une nouvelle fois vous nous déconsidérez.

Une médaille, un défilé, une tape dans le dos… Un susucre pour les plus dociles…

Mesdames, messieurs, nous ne faisons pas l’aumône, et n’avons que faire de vos breloques.

Mais nous allons défiler, ça oui. Mais pas sous vos ordres, pas contenus, pas muselés. Nous allons défiler, encore plus massivement qu’avant cette crise, pour dénoncer votre politique destructrice de l’hôpital public que vous poursuivez, quoiqu’il en coûte. Et ce qu’il en coûte, ce sont des vies, les vies des Français qui vont encore décéder à l’hôpital faute de moyens et de personnels.

La façon dont vous nous remerciez aura plusieurs conséquences, dont l’une est le départ volontaire de centaines de personnels soignants par manque d’une véritable reconnaissance pérenne. L’amélioration de nos conditions de travail après une telle crise devraient être une de vos priorités. Vous n’améliorerez rien avec des primes et des médailles.

D’ailleurs le nombre de bénéficiaires de primes à tendance à diminuer puisqu’il ne s’agit plus de rémunérer à taux plein les hôpitaux référents de toute la France mais seulement les départements les plus touchés. Du clivage, une fois de plus, similaire à celui fait par celle-dont-on-ne-doit-plus-prononcer-le-nom, l’année dernière, avant de quitter le navire juste avant la tempête. De la même manière, je ne serai concerné que par des miettes de ce que vous annoncez. Je n’aurais pas de médaille et ma prime sera de 500€. Tout cela parce que je suis dans une des régions les moins touchées. Pourtant ici aussi nos vacances ont été annulées, ici aussi nous avons réorganisé tous nos services, ici aussi nous avons pris en charge des patients infectés, parfois sans que nous ne le sachions, nous aussi nous avons eu peur, notamment de ramener cette saloperie dans nos familles. Mais ces dizaines de patients ne comptent vraisemblablement pas pour vous.

Quand prendrez vous vos responsabilités ? Quand serez vous juste, équitable et vraiment reconnaissant ?

Les Français ont déjà payé un lourd tribu, mais vous ne faites rien pour que cela change réellement, profondément.

Une prime c’est pour répondre à une mission, ce n’est pas une prise en compte de la pénibilité du travail quotidien.

Épuisés par cette gestion de l’épidémie, nous continuerons malgré tout à nous battre, pour qu’enfin nous puissions avoir des prises en charge humaines dans nos établissements, non indexées sur des tableaux Excel et des courbes de performance. La santé c’est “quoi qu’il en coûte” toute l’année, toute la vie.

La lutte continue.

10 Commentaires

  1. Ferrero serge

    Débat , il doit y avoir, et la démarche devrait se faire au nom d’un collectif infirmier . Depuis de nombreuses années ,chaque spécialité essayant de tirer la couverture à soi , pointant le peu d impact de l’Ordre infirmier censé nous représenter . L’ union fait la force , et temps que nous ne sommes pas unis ,nous ne serons pas entendus.Cordialiament. Serge infirmier hospitalier depuis 1994.

    Réponse
    • Collectif Inter Urgences

      Merci Serge. En effet, tous unis nous irons plus loin

    • SoiseW

      Vous-même êtes corporatiste. Pourquoi un collectif d’infirmiers seulement? Un collectif de toute la population, oui, car nous sommes tous concernés, même si nous ne sommes pas personnels de santé.
      Tant qu’il y aura de tels corporatismes, vous, et nous par ricochet, n’obtiendrez que des miettes.

    • Collectif Inter Urgences

      Un collectif de soignants pour dire de quoi nous avons besoin pour soigner dans de bonnes conditions.
      La population est invitée à se manifester également pour défendre son système de santé 😁

  2. François RENARDET

    entièrement d’accord avec vous !

    Réponse
    • Collectif Inter Urgences

      merci

  3. Claude Reboulet

    Tout a fait et entierement d’accord avec vous,j’ai 82 ans et je vois depuis maintenant 30 ans la façon dont nos gouvernants détruisent l’hopital et se foutent complétement de la santé des Français, Ce dernier gouvernement est le pire de tous,ce président est un véritable voyoux au service exclusif de la finance et de l’Europe.Je ne serais pas la encore bien longtemps mais espére de tout coeur que ces gens la payent et trés cher ce qu’ils ont fait a nos soignants et aussi a la France.Je crois que tous les Français sont solidaires de vos attentes,car le vol de nos retraite est dans le colimateur de ces assassins .
    MERCI POUR NOUS AVOIR SOIGNES ET PAR LE FAIT AIMES.

    Réponse
    • Collectif Inter Urgences

      Merci pour votre message Claude. Nous demandons simplement à faire notre travail dans de bonnes conditions, pour nous mais surtout pour les patients que nous prenons en charge.
      Merci pour votre message de soutien.

  4. Alexandra S

    Bonjour, je ne suis pas dans le milieu médical mais je suis de tout cœur avec vous, la santé et l’agriculture devraient être des domaines fortement revalorisés car il s’agit de notre survie à tous, stop au système mondial qui assassine tout ça.. Il faut renverser l’échiquier et refaire une partie…

    Comme peut-on vous aider ?

    Réponse
    • Collectif Inter Urgences

      Merci pour votre soutien. Aidez nous en venant défiler avec nous aux prochaines manifestations pour défendre notre système de santé 😁

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une médaille, un défilé, une tape dans le dos, un susucre pour les plus dociles… – Paroles Libres - […] 11h, pour y jeter leurs médailles. Un préavis de grève a été déposé. Ci-dessous, le texte du collectif Inter…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :