REUNION DU COMITE NATIONAL DE GREVE

PROCHAINE AG NATIONALE LE 10 SEPTEMBRE

A l’heure où 211 services d’urgences sont en grève sur le territoire, le comité national de grève s’est réuni à Paris le Samedi 27 Juillet.

Le constat est clair : la majorité des services n’ont pas vu la couleur des enveloppes fléchées pour pallier les difficultés estivales. A Saint-Nazaire, 103 hospitalisations brancards ont été comptabilisées pour la seule semaine passée. Cela souligne aussi la nécessité absolue de stopper les fermetures de lits et de revoir l’enjeu du capacitaire comme nous le demandons à Mme Buzyn depuis plusieurs mois.

La gestion de l’affaire par le gouvernement entraîne un dialogue social aux forceps au sein des établissements. Puisque le budget global des hôpitaux n’est pas augmenté, les recrutements aux urgences se feront au détriment d’autres activités, comme la médecine ou la chirurgie. Nous refusons catégoriquement cette politique d’opposition entre services. Les patients arrivant aux urgences relèvent de la prise en charge de l’hôpital dans son ensemble. La qualité des soins dispensés dans les services ne doit pas être impactée par les demandes légitimes du personnel des services d’urgences. L’amélioration des conditions de travail au profit des conditions d’accueil que nous portons, à travers la revalorisation salariale et les effectifs supplémentaires, est l’affaire de l’ensemble des paramédicaux.

C’est pourquoi nous appelons aujourd’hui l’ensemble des services hospitaliers mobilisés et en grève sur le territoire à se rencontrer lors d’une Assemblée générale nationale, le Mardi 10 Septembre 2019 à Paris. La salle et l’horaire vous seront prochainement communiqués. Site par site, des assemblées générales locales seront organisées en amont. A l’image du 25 Mai, les fédérations syndicales seront invitées.

Le Collectif Inter Urgences